Phrazes For The Young

Publié le par T.M


Un voyage dans les étoiles. Voilà comment on pourrait résumer le trop court album de Julian Casablancas qu'est Phrazes For The Young.

Une envie de fermer les yeux, d'entendre les gouttes de pluie tombées sur les vitres de la voiture, ouvrir les yeux et regarder le défilement des lignes blanches sur la route, puis lever les yeux au ciel et admirer lune et étoiles cachés par quelques nuages gris. Faire ceci en écoutant le chef d'oeuvre du New-Yorkais permet l'accès au paradis nocturne, un paradis où la liberté est présente sans être néfaste, où regarder autour de soi n'enclenche pas de futurs regrets.


Ce voyage n'est pas sans quelques rebondissements. Que ce soit des bosses, comme à la fin de Left & Right In The Dark, ou bien des routes plus rapides comme sur River of Brakelights et Out Of The Blue.

Il y a aussi quelques voies plus calmes, qui peuvent faire penser à un chemin de terre au Texas, à une brindille d'herbe dans la bouche, et cela donne un rythme tranquille, peut-être trop pour certains. Cet univers de blues moderne, parfois country, se retrouve dans Ludlow St. et 4 Chords Of The Apocalypse.

Pendant notre voyage, ce qui correspond le plus à ce que je décrivais au départ se retrouve essentiellement dans Glass. Cette dernière nous transporte, nous fait faire le tour de l'univers, nous fait zigzaguer entre les différentes étoiles du ciel, sans pour autant quitter complètement notre demeure. Une chanson chaleureuse, qu'on peut écouter en boucle. Elle peut s'accompagner de Tourist, qui se greffe parfaitement à ce voyage magique.

Finissons le tour rapide de l'album par la première chanson écoutée: 11th Dimension. Dure à classer dans cet album, car beaucoup plus disco que ses voisines, mais qui permet un contraste avec le rythme souvent calme des autres, et qui au final permet un rêve, dans ce voyage, un rêve excitant dans la 11ème Dimension.


Au final nous rentrons sur Terre, finit la voix grave qui nous transporte sur des sons toujours plus surprenants. Refaites donc le voyage, invitez vos amis, ou bien isolez vous et laissez Julian Casablancas vous servir de guide. Appuyer sur play, détendez vous, et rêvez encore plus.

Publié dans Album Solo

Commenter cet article